Accueil du site > Entretiens > Pour une géographie engagée, à l’écoute des populations

Pour une géographie engagée, à l’écoute des populations

Entretien avec Antoine Bailly

Version imprimable Imprimer   envoyer l'article par mail Envoyer
Acteur majeur du renouvellement de la géographie depuis les années 1970, Antoine Bailly revient sur les fondements de son approche. Tenant d’une science appliquée, il décrit les implications politiques de ses travaux tant sur la participation des populations que sur les politiques territoriales de santé ou la construction du Grand Paris.

Professeur émérite à l’université de Genève, Antoine Bailly vient de recevoir en 2011 le prix Vautrin Lud, considéré comme le « Nobel » de géographie. Ce prix couronne la carrière d’un géographe impliqué dans son temps, qui a contribué au renouvellement de la discipline. Formé entre la France, le Canada et les États-Unis, où il découvre la science régionale et les méthodes quantitatives, il contribuera dans les années 1970 à leur importation en Europe et à l’émergence de la nouvelle géographie. Accueilli avec scepticisme par les tenants de la géographie classique comme par les courants marxistes qui dominaient alors la géographie française, il s’installe à Genève où il fera l’essentiel de sa carrière. Orientant, par la suite, sa recherche sur la question du bien-être et développant une approche attentive aux représentations des populations, il contribua à un profond renouvellement de la géographie humaine. Ses travaux plus récents sur la médicométrie marquent également une avancée de la géographie dans le domaine des politiques territoriales de service public. Il est l’auteur de nombreux manuels et ouvrages de géographie, dont La géographie du bien-être, paru en 1981 (Presses universitaires de France).

Acteur du renouvellement de sa discipline, Antoine Bailly est aussi un géographe soucieux du rôle social et politique de la science. Il défend une science ancrée dans le monde social, une science appliquée qui soit directement utile à l’aménagement du territoire et aux politiques régionales. Il est également le fervent promoteur d’une géographie par le bas, qui prenne en compte les aspirations des populations locales dans les choix politiques d’aménagement. Il a enfin participé à la fondation des cafés géographiques et du Festival international de géographie de Saint-Dié-des-Vosges, vecteurs de diffusion et d’animation de la discipline.

Dans cet entretien, Antoine Bailly revient sur les principes qui ont fondé ses recherches et sur les implications politiques de son approche. Il aborde également les questions de la participation des populations, des politiques territoriales de santé et de la construction du Grand Paris.

Question 1

Pouvez-vous revenir sur la naissance de la nouvelle géographie, à laquelle vous avez contribué ?

Question 2

Quelles leçons les sciences régionales permettent-elles de tirer en termes de politiques territoriales des services publics, et en particulier des services de santé ?

Question 3

Vous défendez une géographie appliquée et participative : en quoi consiste cette géographie par le bas ?

Question 4

Comment votre approche pourrait-elle guider la construction du Grand Paris ?

En savoir plus

Dans la revue Géographie, économie, société, un entretien avec Antoine Bailly (“Regards sur les questions d’actualité”, 2011, vol. 13, n° 4 – à paraître).

Parmi les nombreux ouvrages d’Antoine Bailly :

  • La géographie du bien-être, Paris : Presses universitaires de France, 1981
  • Introduction à la géographie humaine, Paris : Masson, avec H. Béguin, 1982 (Armand Colin, 2003, 8e édition revue)
  • Encyclopédie de géographie, Paris : Economica, avec D. Pumain et R. Ferras, 1993
  • Médicométrie : une nouvelle approche de la santé, Paris : Economica, avec M. Périat, 1995
  • Éléments d’épistémologie de la géographie, Paris : Armand Colin, avec R. Ferras, 1997

Commenter cet article

modération a priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
Ajouter un document

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Pour citer cet article :

Antoine Bailly & Lise Bourdeau-Lepage, « Pour une géographie engagée, à l’écoute des populations. Entretien avec Antoine Bailly », Métropolitiques, 28 mars 2012. URL : http://www.metropolitiques.eu/Pour-une-geographie-engagee-a-l.html
haut de page

Les textes publiés sur Métropolitiques sont protégés par le droit d'auteur. Toute reproduction interdite sans autorisation.

Site propulsé par Spip2Mentions légales | Contact | Plan du site