Accueil du site > Dossiers > Penser la ville avec Marx ?

Penser la ville avec Marx ?

New York ©Laboratoire VESPA
Version imprimable Imprimer   envoyer l'article par mail Envoyer
À l’heure où la question du renouvellement de la critique est au cœur à la fois des débats scientifiques et des combats politiques, nous proposons ici un dossier qui, partant de la tradition vivante de la critique urbaine anglo-saxonne, voudrait donner à voir, en invitant d’autres essais et réactions de chercheurs, de militants et de professionnels, les enjeux plus larges et fondamentaux de tout travail critique sur le devenir du monde urbanisé.

▼ Voir le sommaire du dossier ▼

Que sont les critical urban studies ? Courant fort dans le monde anglo-saxon, il est également influent dans plusieurs autres cercles. Il ne s’agit pas vraiment d’une école de pensée associée à un ou deux fondateurs, mais plutôt d’une posture épistémologique et politique. On retrouve sous cette appellation différents travaux, souvent de tradition néo-marxiste, de plus en plus également postcoloniale, voire quelquefois à saveur plus anarchiste, qui cherchent à comprendre la ville actuelle tout en y intervenant politiquement. Courant interdisciplinaire, les critical urban studies posent comme point de départ de l’analyse les principes de justice (spatiale), d’interdépendance mondiale et de lutte contre les dominations de tous genres.

Au cœur de cette démarche critique se trouvent donc les transformations urbaines – leur impact sur le quotidien des êtres humains en termes de souffrances, d’inégalités ou encore d’oppression – et la mesure dans laquelle il est possible de les infléchir pour fonder une société plus juste et plus décente.

Après les interviews de deux figures centrales des critical urban studies – David Harvey et Edward Soja – le dossier s’ouvre sur la traduction d’un extrait d’un texte programmatique de Neil Brenner, Peter Marcuse et Margit Mayer paru en 2009 où ils remettent à l’ordre du jour le mot d’ordre lefebvrien : des villes pour les habitants et non pour les profits. Il se poursuivra notamment avec un texte de synthèse de Julie-Anne Boudreau et Luca Pattaroni sur les débats actuels au sein de ce courant et la traduction d’un article d’analyse critique de David Imbroscio sur l’urbanisme américain.

Au sommaire de ce dossier :

Commenter cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Pour citer cet article :

Julie-Anne Boudreau & Luca Pattaroni, « Penser la ville avec Marx ? », Métropolitiques, 13 mai 2011. URL : http://www.metropolitiques.eu/Penser-la-ville-avec-Marx.html
haut de page

Les textes publiés sur Métropolitiques sont protégés par le droit d'auteur. Toute reproduction interdite sans autorisation.

Site propulsé par Spip2Mentions légales | Contact | Plan du site