Vulnérables, indésirables. Le cas des habitants des bois parisiens - commentaires