L’indépassable « laboratoire grenoblois » ? - commentaires