L’industrie parisienne, au mépris de la santé et de l’environnement - commentaires