Eugène Hénard, une pensée en prise sur son époque - commentaires