Pour un Grand Paris du sport - commentaires Pour un Grand Paris du sport 2013-10-18T18:13:07Z https://www.metropolitiques.eu/Pour-un-Grand-Paris-du-sport.html#comment261 2013-10-18T18:13:07Z La création de grands centres ou de pôles sportifs ou autres crée sans doute des emplois localisés à ce pôle, mais détruit sans aucun doute de nombreux emplois clairsemés sur le territoire francilien. En réalité, le pôle oblige ces employés privés de leur emploi localisé à se déplacer vers ce pôle. Au final, le bilan emploi du territoire n'est sûrement pas positif. Pire encore, la réalité du déplacement des emplois concentre des transports vers le pôle tant que les déplacés n'ont pas réussi à se loger près du pôle. Ainsi, le pôle crée une demande de transport forte puis une pression foncière forte. Ce transport plus important et sans doute plus rapide et cette pression foncière engendrent des dépenses énergétiques très importantes. D'ailleurs, la construction du pôle lui même est une grosse dépense énergétique. N'est-il pas aberrant d'engendrer des dépenses énergétiques fortes au moment où il faudrait au contraire mettre en avant la sobriété énergétique ? N'est-il pas inhumain d'obliger des personnes à faire des trajets domicile-emploi plus longs ? N'est-il pas stupide de concentrer le sport spectacle et passif pour le spectateur, en un point particulier alors que chacun de nous peut s'adonner à des exercices sportifs salutaires pour sa santé partout dans le territoire ? Le Grand Paris est une vision d'esprits soit déformés par la mégalomanie soit assujettis au pouvoir des grands bétonneurs. Nous franciliens voulons vivre sainement, localement, en harmonie avec notre terre nourricière. Nous franciliens savons que notre principale et unique richesse c'est notre vie de chaque jour avec les proches proches, les écoles, les lieux d'emplois, les lieux de distraction, les petits commerces à proximité immédiate. Nous chercheurs n'avons point besoin d'être rassemblés, parqués dans un pôle pour communiquer ; bien au contraire c'est notre dispersion sur les territoires, sur la Terre entière qui fait notre richesse ; Et il suffit d'une liaison internet pour bien échanger. Alors, Messieurs les politiques, descendez de votre perchoir, posez votre pied sur le plancher des vaches et laissez nous vivre petitement, localement mais grandement heureux de notre vie simple (mais nullement simpliste !).