Contre la « stérilisation » des espaces publics - commentaires