Le pavillonnaire, « mal-loti » des politiques urbaines ? - commentaires