Katrina, les citoyens et l’État contractuel - commentaires