Smart Cities : des politiques numériques faiblement politisées ? - commentaires <i>Smart Cities</i> : des politiques numériques faiblement politisées ? 2020-06-27T09:20:55Z https://www.metropolitiques.eu/Smart-Cities-des-politiques-numeriques-faiblement-politisees.html#comment815 2020-06-27T09:20:55Z <p>« C'est le futur », « c'est ça ou on se fait manger », « on n'a pas le choix »</p> <p>Ces réflexions ne constituent pas un raisonnement ; elles sont la marque d'une propagande pro-numérique. C'est cette propagande qu'il faut contrer afin de pouvoir raisonner aussi impartialement que possible sur l'usage ou non du numérique dans nos vies et dans nos villes.<br class="autobr" /> Rappelons d'abord que le numérique est énergivore ; par conséquent la croissance continue de ce secteur n'est pas possible même si on réalise quelques améliorations de performance.<br class="autobr" /> Ensuite, le numérique est le nerf de l'automatisation ; cette automatisation vise à remplacer le travail manuel par des automates ou robots de plus en plus sophistiqués et efficaces. Néanmoins, cette tendance qui plaît aux investisseurs a pour conséquence d'accroître le chômage. De plus le coût de création et d'entretien de ces robots implique leur usage pour des taches répétitives sur de grandes séries, ce qui revient à inciter à consommer davantage des objets très semblables. Or cet accroissement et cette standardisation de la consommation sont contraires à l'objectif de sobriété sous tendu par la lutte contre le réchauffement climatique et la perte du vivant sous toutes formes.<br class="autobr" /> En conséquence, il importe non pas d'accroître le numérique mais au contraire de le limiter à une part raisonnable. Par exemple, le déploiement de la 5G semble particulièrement néfaste au regard de l'enjeu environnemental ; se contenter de la 3 ou de la 4G est largement suffisant. Avons nous besoin d'automobiles qui se conduiront toutes seules alors qu'il faudrait d'abord réduire l'usage de ces véhicules individuels tout particulièrement dans les villes ?<br class="autobr" /> L'homme est évidemment fier de mettre un peu de son intelligence dans une machine et se glorifie du bon fonctionnement de celle-ci. Mais cela ne peut constituer une fin en soi.</p>