Le Covid-19, la guerre et les quartiers populaires - commentaires Le Covid-19, la guerre et les quartiers populaires 2020-05-03T16:58:56Z https://www.metropolitiques.eu/Le-Covid-19-la-guerre-et-les-quartiers-populaires.html#comment806 2020-05-03T16:58:56Z <p>Un texte de plus qui analyse la crise sanitaire à l'aune des lubies de son auteur.</p> <p>Au-delà de sa longueur et de son style indigestes (ah, ces interminables tournures sibyllines commençant par « Si »), au-delà de la création artificielle de son propre objet (le supposé déchainement médiatique contre les habitants des cités étant tout aussi fantasmatique que leur rôle dans la propagation du virus), au-delà du gloubi-boulga thématique destiné à cocher tous les passages obligés des études urbaines critiques et de l'anti macronisme primaire, cet article s'embourbe dans les partis-pris et les contradictions.</p> <p>Peut-on savoir sur quelles bases, autres qu'idéologiques, l'auteur réduit les quartiers « populaires » (33 occurrences dans le texte !) aux grandes cités HLM de la région parisienne ?</p> <p>Peut-on savoir sur quelles observations, autres que des jugements à l'emporte-pièce, l'auteur s'appuie quand il affirme de manière péremptoire qu'une « large frange de la population semble continuer à vivre normalement et à ignorer les risques dans leurs activités quotidiennes » ?</p> <p>Peut-on savoir par quelle déduction, autre qu'une interprétation volontairement biaisée des données, le département de Seine-Saint-Denis pourrait être à la fois notoirement sous-doté en matière d'effectifs de police et le lieu d'une intense suractivité policière depuis le confinement ?</p> <p>Peut-on savoir comment l'auteur parvient à affirmer en même temps que les classes populaires ont des difficultés à s'approprier « les normes et préconisations médicales » mais que ce sont les classes supérieures urbaines (auxquelles naturellement, l'auteur n'appartient pas) qui ont le plus massivement dérogé au confinement en se « réfugiant » dans leurs résidences secondaires ?</p> <p>Peut-on savoir par quelle opération funeste les habitants seraient à la fois coupables et victimes du Covid, alors toutes les données actuellement disponibles montrent l'absence de lien entre revenus, circulation du virus et infractions constatées ?</p> <p>La question des inégalités sociales et de logement est absolument majeure. Elle mérite autre chose que des articles opportunistes et des postures de victimisation.</p> <p>Bien cordialement.</p> <p>HD</p>