L’avenir du pavillonnaire ne se fera pas sans ses (vrais) habitants - commentaires