La multiplication des universités : une histoire de l’aménagement de l’Île-de-France - commentaires La multiplication des universités : une histoire de l'aménagement de l'Île-de-France 2017-06-16T16:56:12Z https://www.metropolitiques.eu/La-multiplication-des-universites.html#comment724 2017-06-16T16:56:12Z L'expulsion des universités du centre des grandes villes vers la périphérie a été rendue nécessaire par l'arrivée massive des étudiants du baby boom. En effet, difficile d'agrandir les universités existantes en détruisant par préemption des logements proches. Les surfaces ainsi libérées ont été très vite récupérées pour des opérations immobilières juteuses. De même le choix d'implantation des nouvelles universités a été l'occasion d'autres opérations foncières diverses. Point positif de cela, une meilleure répartition ou localisation des universités auprès des populations de banlieue d'une part et un accès automobile sans doute plus facile pour les étudiants éloignés de la grande ville. Dommage que la répartition de ces universités de banlieue ne se soit pas faite au mieux et en particulier à proximité de gares ferroviaires. Néanmoins, cette re-localisation des universités est une bonne chose car elle a donné vie à des banlieues dortoirs et permis de réduire les temps de parcours domicile universités pour tous les usagers de l'université. Enfin, la diversification et la variété des enseignements ou recherches prodigués par les universités est une richesse de ces territoires. Il serait donc regrettable, voire catastrophique de regrouper celles ci dans un petit nombre d'endroits appelés pôles (concentrationnaires). En effet ce regroupement aurait de graves inconvénients : allongement des parcours domicile université, perte de répartition sur le territoire donc de sources de vie locale, pression foncière nouvelle, toutes choses qui sont à l'opposé de la lutte contre le dérèglement climatique.