Accueil du site > Métropolitiques > Thomas Sauvadet : « Dans les banlieues rouges, il y avait un “nous”, un (...)

Thomas Sauvadet : « Dans les banlieues rouges, il y avait un “nous”, un espoir commun »

le 31/10/2018
 
Pour le sociologue Thomas Sauvadet, la violence des rixes dans les quartiers s’explique, au-delà de la dimension économique, par un effacement de la vie communautaire et du contrôle social. Reste pour les jeunes l’obsession de la consommation.

Lire la suite sur le site de Libération

haut de page

Les textes publiés sur Métropolitiques sont protégés par le droit d'auteur. Toute reproduction interdite sans autorisation.

Site propulsé par Spip2Mentions légales | Contact | Plan du site