Accueil du site > Métropolitiques > Les perdants blancs de la mondialisation

Les perdants blancs de la mondialisation

le 05/11/2019
 
Xénophobie, repli identitaire, défiance à l’égard des institutions… Les classes populaires blanches sont de plus en plus perçues comme une source d’instabilité pour les démocraties occidentales. Justin Gest les a étudiées, combinant travail quantitatif et approche ethnographique.

Lire la suite sur le site de La Vie des idées

haut de page

Les textes publiés sur Métropolitiques sont protégés par le droit d'auteur. Toute reproduction interdite sans autorisation.

Site propulsé par Spip2Mentions légales | Contact | Plan du site