Accueil du site > Métropolitiques > La mobilité des femmes : une liberté contrariée

La mobilité des femmes : une liberté contrariée

le 03/05/2019
 
La mobilité est l’une des plus anciennes revendications des femmes, qui ont longtemps été assignées à rester dans des espaces intérieurs, et qui, ici comme ailleurs, se trouvent très souvent soumises au contrôle des hommes – même dans des sociétés qui se pensent égalitaires. Et sortir pour les femmes, sortir seules, c’est-à-dire sortir non accompagnées, a encore très souvent le goût d’une conquête inachevée. On pourrait croire que la mobilité est le reflet, ou n’est que le reflet, d’inégalités, d’un ensemble d’inégalités femmes-hommes lisibles dans d’autres sphères et d’autres domaines de la société, mais en réalité, la mobilité contribue plutôt à renforcer les inégalités préexistantes, alors même qu’elle pourrait être un instrument d’émancipation. Les extraits vidéos sont tirés du documentaire réalisé par Anne Jarrigeon en 2018 : Toute chose égale par ailleurs.

Lire la suite sur le site du Forum Vies Mobiles

haut de page

Partenaires

  • Centre national de recherche scientifique
  • Fondation Abbé-Pierre
  • Maison des sciences de l'homme Paris-Nord
  • Austin W. Marxe School of Public and International Affairs, Baruch College, CUNY
  • Urban Research Network
  • Forum Vies mobiles
  • Centre national de la fonction publique territorial

Suivez Métropolitiques.eu

  • F
  • T
  • rss

Les textes publiés sur Métropolitiques sont protégés par le droit d'auteur. Toute reproduction interdite sans autorisation.

Site propulsé par Spip2Mentions légales | Contact | Plan du site