Accueil du site > Métropolitiques > Être une femme dans la ville, ou l’art de l’esquive

Être une femme dans la ville, ou l’art de l’esquive

le 27/06/2019
 
Anne Jarrigeon a étudié la façon dont les femmes ont appris à déployer un savoir-faire intériorisé pour être capable de tenir les inconnus à distance au quotidien, dans des villes qui leur imposent une image d’hyperdisponibilité. Être une femme en mouvement dans l’espace urbain, c’est bien souvent savoir esquiver le regard masculin, tant celui des hommes que celui des panneaux publicitaires.

Lire la suite sur le site du Forum Vies Mobiles

haut de page

Partenaires

  • Centre national de recherche scientifique
  • Fondation Abbé-Pierre
  • Maison des sciences de l'homme Paris-Nord
  • Austin W. Marxe School of Public and International Affairs, Baruch College, CUNY
  • Urban Research Network
  • Forum Vies mobiles
  • Centre national de la fonction publique territorial

Suivez Métropolitiques.eu

  • F
  • T
  • rss

Les textes publiés sur Métropolitiques sont protégés par le droit d'auteur. Toute reproduction interdite sans autorisation.

Site propulsé par Spip2Mentions légales | Contact | Plan du site