Marseille, une ville coupée en quatre - commentaires